Comm’Anciens n°12: newsletter de novembre 2018

Hello, amis du renard! Voici un nouveau numéro du Comm’Anciens, envoyé le 04 novembre 2018.

Bonjour à tous!

C’est une folie de haïr toutes les Arduino parce qu’une vous a brûle le doigt, d’abandonner tous les projets parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à la CNC parce qu’une de vos œuvres en sciure ne s’est pas réalisée, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C’est une folie de condamner toutes les librairies ROS parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne croire plus en l’amour parce qu’un d’entre eux a été infidèle au club, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours un autre projet, un autre camarade, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ…
Si vous trouvez le temps aussi long que nous, voici un résumé de ce qu’on a fait pendant le mois d’octobre: j’espère qu’il vous aidera à attendre la prochaine fin.

(suite…)

Ils font peur !

Une nuit blanche au Clubelek !

18h

L’événement commence, l’animateur (moi) arrive à la bourre, pour changer.

18h30

Tout le monde est là, les citrouilles sont prêtes, une musique inquiétante plane dans l’air…

Le maquillage commence, certains sont plus volontaires que d’autres… Certains ont moins le choix que d’autres…

19h

Mince, on a rien prévu à manger ! Vite, L. et K. s’en vont au ravitaillement ! Et reviennent vers

20h

Le menu se prépare, le film démarre, les citrouilles perdent petit à petit des bouts, pour devenir des visages

22h30

Les estomacs ont été remplis, au tour des citrouilles ! Qui veux faire une led clignotante à mettre dedans ?

Tout le monde, bien-sûr !

Le matériel rapidement préparé, un petit cours est dispensé (« mais qu’est-ce que c’est donc qu’un microcontrôleur ? »).

00h00

La soudure commence ! Au programme : un PIC16F628 (le fameux !) et une LED RGB sur une perfboard (non ce n’est pas le début d’une blague).

Le temps s’écoule, pendant que chacun découvre la soudure (presque sans se brûler les doigts !)…

Le temps passe, donc, lentement. Il est maintenant…

4h30

L’heure de la photo (et de quelques départs).

Ah bon, déjà ?! Ba maintenant qu’on est lancés, continuons !

7h

J’erre dans les couloirs de Blaise Pascal, une part de pizza à la main… C’était une bonne nuit !

9h

Fin. Les derniers restant s’en vont dormir ailleurs…

Medias